Historique

Le Ballet Eddy Toussaint, originellement appelé Compagnie de Danse Eddy Toussaint, a été fondé à Montréal en 1974 par celui qui porte son nom. Le ballet a eu le privilège de devenir la première compagnie de danse québécoise à être invité pour danse à Washington, D.C., sous invitation d’officiaux américains. Le répertoire de la compagnie est composé du travail de M. Toussaint ainsi que d’autres chorégraphes ayant comme base la danse classique. En parallèle avec la compagnie, l’École de Danse Eddy Toussaint comptait plus de 700 étudiants à son actif, un phénomène rare pour cette époque, mais la vraie fierté de Toussaint réside dans le fait que tous les danseurs du Ballet Eddy Toussaint, sans aucune exception, avaient reçu leur formation en danse dans leur école.

Le style de M. Toussaint caractérise le mariage de la danse classique avec tous les autres styles de danse d’aujourd’hui. M. Toussaint utilise les éléments du folklore haïtien, du jazz, de la danse moderne et même la danse sociale afin de montrer ce qu’il veut exprimer sur scène. Ses plus grandes inspirations lui proviennent toujours du choix de la musique dont il a fait. La musique devient alors une toile pour ses créations, en relation avec sa source d’inspiration. Il va de soi que malgré un répertoire étant très varié, M. Toussaint maintient l’élégance, la beauté, la technique et l’émotion même de la danse classique dans tous ses ballets.

Les Réalisations de La Compagnie

En 1975, le Ballet Eddy Toussaint fut invité par le gouvernement haïtien à performer une série de plusieurs spectacles au Théâtre Triomphe à Port-Au-Prince. La toute première performance de Montréal quant à elle a eu lieu au Théâtre du Nouveau-Monde.

En 1976, le ballet a performé pour l’ouverture des Jeux olympiques de 1976 sur une chorégraphie de M. Toussaint, Damballah. Durant cette même année, la compagnie faisait apparition dans plusieurs séries télévisées, sans mentionner tous les spectacles affichant complet à la Place-Des-Arts.

En 1978, le Ballet Eddy Toussaint était en tournée durant 2 mois dans les Antilles, en Amérique du Sud ainsi que 21 villes à travers le Québec. Ce fut une année tout en couleur pour la compagnie avec les enregistrements télévisés de Radio-Canada pour le Module 2027 et Rythme et Pas de M. Toussaint.

Durant cette année, le ballet reçoit aussi la collaboration de M. Arnold Spohr (directeur artistique du Royal Winnipeg Ballet) et Michal Denard (danseur principal de l’Opéra de Paris).

En 1979, la compagnie a performé deux ballets symboliques de M. Toussaint, Alexis Le Trotteur (qui a été chorégraphié l’année antérieure) et Rose Latulipe qui étaient tous deux basés sur les mœurs du folklore québécois. Cette année, l’organisation inaugura le Festival d’Été de Québec ainsi que le Complexe LG2 en Baie-James.

En 1980, le Ballet Eddy Toussaint poursuit sa tournée à travers le Canada (Québec, Ontario et les Maritimes), Haïti, la Martinique et au Mexique (inaugurant le Festival international des Arts à San Luis de Potosí). Les deux étoiles de la compagnie, Louis Robitaille et Jean-Marc Lebeau furent invités à prendre part dans la production de l’Oiseau de Feu de Stravinsky, un chef d’œuvre ayant reçu plusieurs prix prestigieux incluant un Emmy Award.

En 1981, la compagnie continue ses tournées à travers le Cananda, Haïti et nouvellement en Gaudeloupe. C’est cette même année que le Ballet Eddy Toussaint deviendra la première compagnie de danse à performer à la Maison Blacnhe à Washington DC. Des danseurs du ballet furent aussi invités à danser pour le Ballet d’Avignon. Toussaint fut ravi que sa compagnie soit aussi invitée par le premier ministre du Québec, M. René Lévesque, pour un gala au Théâtre St-Denis.

En 1982, la compagnie est en tournée et performe plus que jamais. Les danseurs partent pour une tournée de 2 mois en France et Belgique, s’ajoutant aussi une tournée au Canada. Le gouvernement colombien invitera la compagnie afin d’inaugurer leur nouveau théâtre, le Teatro Municipal Amira de la Rosa.

En 1983, le Ballet Eddy Toussaint part pour une longue tournée en Alberta. Durant cette année, M. Toussaint fut nommé Grand Montréalais par la ville de Montréal et s’ajoutait aussi 50 spectacles au Théâtre des îles de Montréal.

En 1984, la compagnie était en tournée dans l’état du Texas et de la Louisiane. Cette même année, Toussaint créa le ballet Les Valses qui prenait part de la programmation de l’émission Les Beaux Dimanches sur les ondes de Radio-Canada. 1984 fut une année marquante pour le Ballet Eddy Toussaint, puisque M. Toussaint envoya ses danseurs à la compétition internationale à Helsinki en Finlande et qui ontremporté la médaille d’or pour la meilleure chorégraphie pour son ballet Un Simple Moment qui affrontait d’autres chorégraphes de grandes renommés tel que Roland Petit, Maurice Béjart, Norbert Vesak et Jiri Kylian. Apportant plus de gloire et de prestige au nom et à la réputation de M. Toussaint, ses deux danseurs, Anik Bissonnette et Louis Robitaille, furent invités à jouer dans le film Night Magic créé par Lewis Furey et Leonard Cohen, chorégraphié par Eddy Toussaint et mis en scène par Carole Laure.

En 1985, l’engagement du Ballet Eddy Toussaint pour des tournées continue son envol. Ils partent en tournée pour 20 villes à travers les États-Unis, le Canada (Québec et Alberta), Londres, Bruxelles et Paris. Durant cette année, M. Toussaint crée l’un des ses plus grands chefs-d’œuvre, Requiem, qui a fait sa première apparition sur scène au Roy Thomson Hall à Toronto. La compagnie participe aussi au Festival Spoleto à Charleston en Caroline du Sud.

En 1986, le Ballet opéra de Toulouse invite le Ballet Eddy Toussaint à performer une saison de deux semaines dédiées aux chorégraphies de M. Toussaint afin de lui rendre hommage. De plus, ses deux danseurs étoiles Bissonnette et Robitaille furent invités à danser Un Simple Moment pour le 75e anniversaire du Festival de Spoleto dans sa ville d’origine, Spoleto en Italie. Cette même année, le Requiem de M. Toussaint fait son apparition pour la première fois à la Place des Arts de Montréal.

La Compagnie Quitte pour la Floride

En 1987, le Ballet Eddy Toussaint s’installe en Floride pour une saison d’hiver, merci au gouvernement de la Floride de leur épargner le froid du Québec. Cette année, un autre chef-d’œuvre du répertoire de M. Toussaint fut créé, La Symphonie du Nouveau Monde, ainsi que l’œuvre adaptée de son Casse-Noisette futuriste. Les danseurs de la compagnie Anik Bissonnette et Louis Robitaille furent une fois de plus invités à l’étranger, mais cette fois-ci pour performer au Gala des Étoiles aux côtés de Mikhail Baryshnikov. Ce fut aussi une année fructueuse pour l’École de Danse Eddy Toussaint, qui en collaboration avec M. Origène Voisine ouvra le programme Option danse au Collège Jean-Eudes, lequel introduira le danseur de la compagnie et directeur adjoint Jean-Marc Lebeau à lancer les cours du programme de danse pour les jeunes.

En 1988, le Ballet Eddy Toussaint célèbre son 15e anniversaire lors d’un prestigieux gala. Grâce à la réputation internationale de M. Toussaint et de sa compagnie, M. Toussaint négocie un échange avec ses danseurs pour performer au Odessa Ballet en Ukraine. Cette même année, sous l’approbation de M. Toussaint, Rudolf Nureyev dansera aux côtés de sa compagnie lors du Festival international de Lanaudière, le ballet tenant toujours résidence en Floride.

En 1990, la Ballet Eddy Toussaint devient le Sarasota Ballet of Florida. M. Toussaint amène en Floride avec lui ses danseurs, ses costumes, ses décors, ses employés et surtout son expérience. Une fois installé là-bas, il créa un programme de soutien pour les enfants défavorisés appelé Next Generation. Ce programme inclus un entraînement de 8 ans, de l’école primaire jusqu’à l’université en accord avec University of South Florida et qui permet aux enfants de suivre leur formation générale tout en recevant un entraînement intensif en danse classique. Cette école suit le syllabus de la technique de ballet russe Vaganova qui a produit des danseurs de haut calibre et qui ont été engagé part le Ballet national du Canada, le English National Ballet, Alvin Ailey Dance Theater et plusieurs autres prestigieuses compagnies de danse à travers le monde.

Son Retour au Canada

Après son retour au Canada et avoir travaillé en Russie, en République tchèque ainsi qu’aux États-Unis, M. Toussaint reprend sa place au sein de la communauté des arts du Canada. En septembre 2011, la nouvelle organisation fait ses débuts à la Place des Arts, centre d’intérêt principal des arts à Montréal.

Depuis son retour au Québec, le Ballet Eddy Toussaint a fait des tournées domestiques et internationales à travers les États-Unis et le Mexique.

En 2013, l’École de Danse Eddy Toussaint rouvre ses portes ayant comme objectif de poursuivre sa mission d’éduquer la population et plus précisément de sensibiliser les jeunes à la danse classique. Une des priorités de l’école est d’entraîner des étudiants jusqu’à un niveau professionnel afin qu’ils puissent être prêts à danser professionnellement pour le Ballet Eddy Toussaint.

En 2016, le Ballet Eddy Toussaint et son école déménagent à Laval dans le but d’aller chercher un nouveau marché encore intouché.

Pour plus d’informations, veuillez vous référer au lien suivant.